Passer au contenu

/ Faculté de droit

Rechercher

Projets à soutenir

Il vous est en tout temps loisible de choisir le fonds ou le projet auquel vous souhaitez contribuer. En outre, vous avez la possibilité de donner votre nom à un projet, ce qui non seulement perpétuera la mémoire de votre contribution à la Faculté, mais, surtout, renforcera votre lien avec elle et avec ses étudiants. Vous trouverez ci-après une liste des principaux projets pour lesquels la Faculté sollicite votre contribution et votre implication.


Créé à l'initiative de la Faculté de droit et de Louise Arbour, diplômée de la Faculté s'étant hautement distinguée dans la magistrature et le développement des droits de la personne, le Fonds Louise Arbour a pour but de conférer des bourses d'admission aux étudiants les plus doués démontrant des besoins financiers et à ceux désirant faire une partie de leurs études à l'étranger.

Le Fonds offrira : 

  • des bourses de recrutement destinées à tous les cycles d'études aux candidats québécois, canadiens et internationaux qui présenteront d'excellents dossiers scolaires en plus de faire preuve d'engagement et de leadership. Ces bourses permettront aux étudiants de se consacrer entièrement à leurs études;·
  • des bourses de mobilité internationale, pour enrichir les perspectives de nos étudiants par des programmes d'échange ou d'écoles d'été, ou par des stages à l'étranger. 

Voir Droit Montréal, Création du Fonds de bourses Louise Arbour

Faire un don


Essentielle au soutien de la recherche et de l'enseignement du droit, la bibliothèque est une ressource indispensable pour les centaines d'étudiants, professionnels du droit et chercheurs qui la fréquentent. Le projet actuel vise, d'une part, à enrichir les collections qu'elle abrite en s'assurant qu'elles répondent aux besoins de tous ceux et celles qui les consultent et, d'autre part, à en moderniser les infrastructures.

Pour plus d'information


Ce projet de recherche vise à appréhender de front un domaine où l’absence de normes juridiques adaptées peut freiner le développement économique et social durable, et peut mener, corollairement, à l’apparition de pratiques ou de normes se situant hors de la portée de la collectivité. La Chaire aura pour défi de proposer des solutions juridiques et modes de régulation novateurs répondant aux complexités de l’exploitation durable des ressources naturelles, de favoriser une formation de pointe, dynamique et pratique, et de réaliser des projets de recherche visant à saisir le rôle des ressources naturelles et des principaux acteurs de ce secteur dans le développement sociétal. 

Pour plus d'information

Louise Arbour et Alexandre Csuzdi-Vallée, boursier