Passer au contenu

/ Faculté de droit

Rechercher

Questionnaire de Proust à la Faculté

                  Mme Diane Labrèche
La qualité que je préfère chez une personne :             L'authenticité
Ce que j'apprécie le plus chez mes amis :La fidélité
Mon principal défaut :Ceux qui me connaissent un tant soit peu l'identifieront facilement
Mon occupation préférée :

Réunir des amis à ma table

Quel serait mon plus grand malheur :

Ne pas vivre pleinement le moment présent

La couleur que je préfère :

Celle du ciel au gré des saisons

La fleur que j'aime :

Celle qui s'épanouit

L'animal que je préfère :

Cela ne tombe pas dans mon champ de préférences

Mes auteurs favoris en prose :

Je n’ai pas de coup de cœur !

Des personnages historiques que j’aurais aimé rencontrer :

Jeanne d’Arc, Jean XXIII et tant d’autres

Mes héros favoris dans la fiction :

Hercule Poirot et Armand Gamache

Mes héroïnes favorites dans la fiction :

Dans mon souvenir, Sylvie demeure inégalée. Mais si je relisais …

Mes compositeurs préférés :

Richard Wagner et Leonard Cohen

Mes peintres favoris :

Marc Chagall pour son énergie et sa versatilité; Claude Monet pour la paix et la sérénité que beaucoup de ses toiles m’inspirent

Mes héros dans mon quotidien :

Ceux et celles qui quittent leur pays pour prendre racine ailleurs

Mes héroïnes dans l'histoire :

Celles qui savent rebondir

Ce que je déteste par-dessus tout :

Le désordre et le manque d’espace. Cela se confond souvent

La réforme que j'estime le plus :

Elle est à venir et permettrait de corriger en droit pénal l’effet du conservatisme que nous avons récemment vécu

Le don de la nature que je voudrais avoir :

Celui de faire un dessin

Le livre qui m’a semblé le plus révélateur :

The Return of the Prodigal Son – A Story of Homecoming de Henri J.M. Nouwen

Un livre que je n’ai pas encore lu :

Il s’en ajoute tous les jours

État d'esprit actuel :

Ambivalent à la veille de ma retraite du monde académique

Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence :

Celles pour lesquelles on demande pardon

Ce que je ferais si je n’enseignais pas le droit :

J’enseignerais autre chose

Le fait déclencheur qui m’a intéressé(e) à mon domaine :

Deux personnes inspirantes

Le texte le plus difficile que j’ai eu à écrire :

L’éloge funèbre de ma mère

La décision de jurisprudence la plus emblématique de mon domaine :

Renvoi sur la Motor Vehicle Act (C.-B.), pour l’ouverture aux changements et à la remise en question qu’elle amorce

La décision de jurisprudence que j’aime le plus enseigner :

La première que je me souviens avoir lue en pénal, pour les émotions qu’elle suscite encore chez moi

L’article de loi qui ne cesse de m’interpeller :

L’article 19 du Code criminel pour le défi qu’il impose sans cesse

Ce que j’aime le plus dans mon domaine :

Les gens qui y travaillent et avec qui je peux échanger