Passer au contenu

/ Faculté de droit

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Le Noël (pas toujours si) compliqué des parents séparés - opinion de Johanne Clouet

Deux fêtes au maximum, entre les 24 et 27 décembre. Voilà ce que le premier ministre, François Legault, demande aux Québécois de respecter, en raison de la pandémie de COVID-19. Ce « contrat moral » entre les citoyens et le gouvernement complique la vie des parents séparés – surtout de ceux qui avaient prévu de célébrer en famille au jour de l’An, après avoir passé Noël seuls.