Passer au contenu

/ Faculté de droit

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Nouvelle bourse Yves Mayrand en droit criminel – 1er cycle

La bourse Yves Mayrand en droit criminel vise à encourager des étudiants ayant un intérêt pour le droit criminel.

Récipiendaire :

Étudiant inscrit à temps plein dans un programme de baccalauréat en droit et qui a un intérêt pour le droit criminel

Attribution :

Trimestre d’automne

Valeur :

5 000 $


L’honorable Yves Mayrand est né à Montréal en 1935, tout près de l’ancien Palais de justice, ce qui le prédestinait sans doute à une carrière de cinquante ans comme criminaliste, puis magistrat. Après des études classiques au Collège de Montréal (1954) et une licence en droit à l’Université de Montréal (1959), il est admis au Barreau en 1960 et se spécialise dès ses débuts comme avocat en droit criminel et pénal. Dès ses premières années de pratique, il accepte de défendre des individus accusés de meurtre. Sa ténacité et son audace ont eu un impact majeur dans l’abolition de la peine de mort au Canada.

Il accède à la magistrature en 1972 lorsqu’il est nommé juge à la Cour des sessions de la paix, puis juge en chef en 1978. À ce titre, il procéda à de nombreuses réformes administratives, dont la mise en place du premier système de communication de la preuve au Canada et d’un service d’accueil et d’aide aux témoins dans un procès criminel. Il acquiert une réputation de « juge exemplaire » de par ses interventions empreintes de tact et de sérénité à l’égard autant des accusés que des avocats. Il sera d’ailleurs nommé juge à la Cour supérieure du Québec, chambre criminelle, division de Montréal, en 1984, poste qu’il a occupé jusqu’en 2001. Il a par la suite été nommé juge surnuméraire de cette même cour de 2001 jusqu’à sa retraite en 2010.

L’honorable Yves Mayrand a également laissé sa marque dans le domaine du sport amateur, président de la Ligue de baseball Montréal Junior, et de par son implication au sein du Panthéon du sport du Québec, du Patro Le Prévost et du Centre Immaculée-Conception. Il fut par ailleurs membre de la Conférence des juges du Québec, de la Société de criminologie et de l’Institut international de Droit d’expression et d’inspiration françaises, en plus d’avoir rédigé de nombreux articles juridiques et parajuridiques, ainsi que prononcé de nombreuses conférences portant sur l’administration de la justice.

 

Conditions de recevabilité

  • être inscrit à temps plein au programme de baccalauréat en droit ;
  • démontrer un intérêt pour le droit criminel ;
  • posséder un excellent dossier scolaire.

Critère d’attribution

  • le critère des besoins financiers pourrait être utilisé pour départager deux candidatures équivalentes.

 

Je désire plus d'information