Passer au contenu

/ Faculté de droit

Je donne

Rechercher

Futur étudiantFutur étudiant

Expert en : Épistémologie

Lemay, Violaine

LEMAY, Violaine

Professeure titulaire

Protection et promotion du droit à l’égalité

L’interdisciplinarité est un instrument nécessaire à la justice sociale, en ce qu’elle favorise concrètement (et non seulement en théorie) la promotion du droit à l’égalité dans le respect de la diversité, ainsi que celle de la dignité humaine, notamment celle des femmes et des enfants, par l’accès aux soins en santé mondiale.

Interdisciplinarité au soutien du droit

L’interdisciplinarité suppose un dialogue entre les diverses cultures disciplinaires et celle du droit. En faculté de droit, elle doit se faire soutien au droit étatique. Elle est aussi une ouverture à l’interculturalité, permettant de dépasser les rapports coloniaux entre disciplines pour viser une compréhension partagée des savoirs culturels.

Sociologie de la connaissance juridique

La sociologie de la connaissance juridique vise à promouvoir la pertinence du savoir universitaire des facultés de droit en tant que raison performative distincte de la raison constative qui caractérise les approches expérimentales des sciences humaines et sociales. Par opposition à une tradition première de la sociologie du droit, où le droit n’est « savoir » mais « pratiques sociales », ce renouveau sociologique offre notamment l’avantage de montrer comment les développements récents en théorie de la connaissance ont pour effet de rappeler l’adéquation méthodologique de l’approche kelsénienne du droit, trop souvent remise en question depuis les années 1970.

Épistémologie et méthodologie du droit

Il faut aujourd’hui aux juristes travailler à l’intérieur d’équipes multidisciplinaires où les forces des différents savoirs sont mises en commun au profit de la résolution solidaire d’un problème. Or, les spécialistes de l’interdisciplinarité rappellent que pour y arriver, il faut pouvoir expliquer aux autres les spécificités de notre culture disciplinaire. Malheureusement, la formation traditionnelle des juristes ne leur permet pas d’expliquer pourquoi le repérage des sources législatives, jurisprudentielles ou doctrinales s’avère la méthode la plus efficace pour connaître la teneur du droit étatique étudié. Elle ne leur permet pas non plus d’expliquer pourquoi respecter l’autorité du précédent, rechercher la cohérence pyramidale des sources entre elles ou s’abstenir de critiquer en valeur des choix législatifs demeure la façon la plus appropriée d’articuler la raison juridique propre à l’État de droit. Les domaines émergent, en droit, de l’épistémologie et de la méthodologie critique ont pour objet de pallier ce manque.

Lire plus…

Profil complet