Passer au contenu

/ Faculté de droit

Je donne

Rechercher

Michael Chriqui, D.D.N. 2012

Notaire chez Leroux Côté Burrogano

Après un premier parcours en science politique à l’Université de Montréal, étant déjà familier avec les couloirs du 3200 Jean‑Brillant, Michael Chriqui obtint son baccalauréat en droit (LL. B.), suivi du diplôme en droit notarial (D.D.N.).

Étrangement, il sut dès l’âge de 15 ans qu’il aboutirait en droit, spécifiquement à l’Université de Montréal. Le chemin qu’il emprunterait pour s’y rendre ne serait peut-être pas parfaitement linéaire, et il ne l’a certainement pas été, mais la destination était certaine. Ce sont ses parents, des immigrants juifs marocains, qui lui présentèrent le droit comme une option alors qu’il était encore très jeune. À l’instar de plusieurs immigrants issus de la même région ou d’ailleurs, ses parents percevaient l’éducation universitaire comme la clé d’une éventuelle réussite.

Michael Chriqui se considère comme étant assez simple. Il vient d’une famille modeste d’immigrants juifs marocains qui s’estime encore aujourd’hui chanceuse d’avoir choisi cette ville, cette province et ce pays il y a près de 50 ans. Comme plusieurs autres immigrants, ses parents quittèrent leur pays avec quelques dollars en poche, dans l’ultime espoir de donner une vie meilleure et de meilleures chances de succès à leurs enfants. Il grandit dans un environnement familial très stable, avec comme modèle des parents qui étaient et sont encore aujourd’hui investis dans leur travail et qui valorisent l’effort.

La loyauté est une valeur qui l’accompagne depuis sa jeunesse et qui provient certainement de son milieu familial. Son cheminement de carrière en fait d’ailleurs foi à tous égards. Pendant ses études postsecondaires, il travailla neuf ans pour le même employeur. Il étudia sept ans à l’Université de Montréal (science politique, droit, notariat). Dès la fin de ses études en droit notarial, il effectua son stage au sein de l’étude Leroux Côté Burrogano, une firme reconnue du Vieux-Montréal, où il pratique maintenant à titre de notaire depuis près de huit ans. Il bénéficia de l’entourage de juristes expérimentés ayant contribué de façon significative à la poursuite de son apprentissage.

Le notariat québécois est ancré dans son histoire et évolue à travers le temps au gré de la technologie. Il demeure toujours le même lien de confiance qui l’unit aux personnes qui ont recours à ses services. Il aspire fondamentalement à continuer d’honorer, au mieux de ses capacités, ce lien de confiance. Il souhaite contribuer au rayonnement d’une profession qu’il connaissait si peu lors de ses études et à la faire découvrir aux étudiants.

Michael Chriqui ne peut que partager son expérience personnelle et son vécu à titre d’ancien étudiant en droit issu d’une diversité culturelle et ethnique. En ce sens, son expérience pourrait être radicalement différente de celle d’une autre personne. Son message aux étudiants est simple à communiquer, mais parfois difficile à appliquer : « Soyez authentiques, fidèles à qui vous êtes. Cela ne signifie pas de ne faire aucun effort d’intégration, au contraire. Cependant, soyez fiers de votre diversité, de vos racines et de votre passé. La combinaison de l’authenticité et de l’ouverture aux autres est la formule que j’ai appliquée à travers tout mon cheminement et que je continue d’appliquer aujourd’hui. Je vous invite à mettre du cœur dans vos actions et dans votre travail. Les gens qui vous entourent, aujourd’hui et demain, réagiront positivement à cela. »

« Être fondamentalement lié à l’histoire de sa communauté et de sa culture ne devrait jamais être un obstacle à vos aspirations futures. Votre diversité peut et doit rayonner et devenir un outil de plus dans le coffre de votre succès. Le milieu où vous ferez votre stage est important. » À plusieurs égards, Michael Chriqui considère que le milieu de stage contribue fortement au profil des professionnels que les juristes deviendront. Il leur recommande de choisir un endroit où la rigueur est de mise et où ils seront rémunérés pour leur travail. Il suggère également à tout étudiant en droit d’entreprendre sa carrière, si possible, au sein d’une équipe d’expérience, afin de maximiser son développement professionnel.