Passer au contenu

/ Faculté de droit

Je donne

Rechercher

Jillianne Gignac

Née en Chine, Jillianne arriva au Québec alors qu’elle était âgée de seulement 10 mois. C’est après avoir étudié deux années en sciences humaines au Collège Jean-de-Brébeuf qu’elle décida de poursuivre ses études au baccalauréat en droit à l’Université de Montréal.

Dès le début de son parcours universitaire, Jillianne fut marquée par la diversité des profils qui composaient le bassin d’étudiants et étudiantes en droit. Animée d’un fort désir pour l’innovation, l’idée lui vint de créer les Portraits de la Faculté, une initiative ayant pour but de valoriser et de faire rayonner la variété des parcours universitaires, des aspirations professionnelles et des intérêts personnels des étudiants et étudiantes en droit de l’UdeM. Ce projet lui a d’ailleurs donné la piqûre pour l’implication au sein de sa communauté étudiante, à laquelle elle a accordé une immense priorité pendant ses études.

Jillianne déborde d’idées créatives et carbure aux nouveaux défis. Elle aime particulièrement organiser des événements afin de rassembler les gens autour de causes qui lui tiennent à cœur. Parmi celles-ci, la santé mentale est de loin l’enjeu qui constitue son cheval de bataille. C’est d’ailleurs dans l’optique de promouvoir l’importance d’une santé mentale florissante qu’en 2020, elle a cofondé l’exposition-encan espace5 ayant pour but d’unir le milieu juridique à celui des arts au profit de l’organisme Les Impatients. Dans un même ordre d’idées, Jillianne aspire à siéger un jour au conseil d’administration d’un OSBL œuvrant dans le domaine des arts, de la santé mentale ou (encore mieux!) les deux.

Tout au long de son adolescence, Jillianne a accumulé de multiples rôles à la télévision et au théâtre, ce qui lui a permis de se sensibiliser assez tôt aux enjeux liés au droit d’auteur. Jumelées à sa passion pour la création d’arts visuels, à sa soif de défis et à sa grande curiosité intellectuelle, ces expériences l’amènent aujourd’hui à vouloir orienter sa carrière en droit de la propriété intellectuelle ou du divertissement.

Une chose que vous ne savez peut-être pas de Jillianne, c’est qu’elle est une véritable passionnée de cuisine. Menant une quête perpétuelle du meilleur restaurant à Montréal, celle-ci adore découvrir de nouveaux mets traditionnels d’ici et d’ailleurs à chacune de ses sorties au restaurant. Par ailleurs, c’est en s’intéressant plus particulièrement aux différences qui façonnent les cultures du monde entier que Jillianne planifie de faire un jour le tour de l’Asie et potentiellement de visiter son orphelinat pour y retracer ses origines.