Passer au contenu

/ Faculté de droit

Je donne

Rechercher

Jordana Khouah

Jordana naquit à Bucarest d’un père mauritanien et d’une mère roumaine. Alors qu’elle avait 4 ans, ses parents immigrèrent à Montréal à la recherche de nouvelles possibilités.

Malgré leurs études supérieures poursuivies en Afrique et en Europe, ses parents, comme une majorité d’immigrants, durent recommencer leurs études et occuper des postes pour lesquels ils étaient surqualifiés. Leurs ambitions et leurs efforts persistants ont motivé Jordana à vouloir constamment se dépasser et atteindre l’excellence. Elle fut également fortement influencée par sa grand-mère qui fait toujours preuve d’optimisme et d’une grande joie de vivre.

Jordana termine présentement sa dernière session du baccalauréat en droit civil à la Faculté de droit de l’Université de Montréal. Ayant une grande curiosité intellectuelle, elle entreprit des études en droit après le cégep où elle avait étudié les sciences de la nature puisqu’elle désirait comprendre davantage les systèmes politique et juridique canadiens. Durant son baccalauréat, elle se découvrit des intérêts marqués pour le droit public, notamment le droit constitutionnel, pénal et fiscal, ainsi que pour certains domaines du droit privé tels que les obligations, la vente et l’assurance.

Elle s’impliqua au sein de la Faculté dès sa première année dans de nombreuses activités, y compris la simulation des Nations Unies qui lui permit de voyager à Madrid pour le WorldMUN. Elle y rencontra des étudiants de partout dans le monde et forgea des amitiés avec plusieurs étudiants de la Faculté. Au cours de sa deuxième année, elle fit partie du comité Droit des affaires et gestion et du comité Femmes et droit, et fut mentore et tutrice dans le cadre du service de Mentorat. Finalement, elle est présentement présidente du Conseil de vérification et de saine gouvernance de l’AED et coordonnatrice du Mentorat.

Après son baccalauréat, elle souhaite entreprendre des études supérieures afin de pouvoir enseigner le droit un jour. Elle planifie également d’effectuer son stage du Barreau et d’entamer sa carrière en tant qu’avocate dans un grand bureau à Montréal.

Hors de la Faculté, Jordana est une grande amatrice de films. Que ce soit un chef-d’œuvre sélectionné aux Oscars, un film d’action des années 1980 ou une comédie romantique, elle est toujours partante. Récemment, elle a visionné Portrait de la jeune fille en feu, l’une des plus belles expériences cinématographiques, qu’elle recommande à tout adepte du cinéma.

Finalement, Jordana aimerait adresser un conseil spécifiquement aux personnes issues de la diversité qui choisiront la Faculté de droit. En tant que membre de la diversité, elle reconnaît qu’il est facile de minimiser ses aptitudes en raison des mœurs et de souffrir du symptôme de l’imposteur. Cependant, elle vous encourage fortement à accorder du mérite à vos capacités et à vos expériences et à saisir les possibilités qui vous intéressent et qui s’offrent à vous. Il ne faut jamais oublier que vous méritez votre place au sein de la Faculté.